Côtes-d'Armor | Thème Développement économique 
Le 02/12/20

Anthony Juin, contre vents et marées 

Mytiliculteur à Planguenoual, dans la baie de Saint-Brieuc, Anthony Juin a su faire face à la tempête Covid. S'il attend beaucoup du déconfinement progressif et du retour des clients en cette pédiode de fêtes, il a su, durant le confinement, surfer sur la vague de la vente à distance.

lepanieriodé
Anthony Juin, producteur de moules dans la baie de Saint-Brieuc. © DR

La deuxième vague ne lui aura pas fait prendre le bouillon. Il est 11 heures ce matin de novembre, Anthony Juin, producteur de moules à Planguenoual, se délecte d’un petit café face à la Baie de Saint-Brieuc. Un moment privilégié qu’il s’offre après avoir passé quelques heures à l’entretien des parcs à moules. Face à cette nouvelle phase de déconfinement, il se dit plutôt serein. « Si cela se passe comme pour le premier, il y a fort à parier que les clients soient au rendez-vous. Je suis plutôt confiant », affirme le mytiliculteur. Qui plus est, à quelques jours de Noël, une période propice à la dégustation de fruits de mer.

Si la production de moules est l’activité principale de la famille Juin depuis trois générations, Anthony, 32 ans, l’a rejointe en 2013 et, a depuis, bénéficié de courants et de vents marins qui l’ont poussé à relever d’autres challenges : reprise d’une autre entreprise de production en 2017 avec un espace dédié à la vente, lancement d’un atelier de dégustation en 2018, agrandissement de la boutique de fruits de mer en 2019. Son dynamisme l’a amené à endosser la présidence du syndicat des producteurs mytilicoles de la Baie. Fort de toutes ses expériences, il porte un regard confiant sur ses activités et encourage ses pairs à garder le cap et à faire face aux vents contraires.

Solution de paiement en ligne

Lors du premier confinement, Anthony a contacté son conseiller au Crédit Agricole des Côtes d’Armor qui, très rapidement, l’a aidé à mettre en place une solution de paiement en ligne pour assurer la vente à distance de ses produits. « Bien sûr, dit-il, j’avais déjà créé mon site il y a un an. Cela prend un peu de temps, il faut photographier ses produits et les mettre en scène mais, une fois que l’habitude est prise, cela permet de faire face à des situations exceptionnelles comme celle que l’on vient de vivre à deux reprises ». Pour assurer les ventes et satisfaire au mieux la clientèle, Anthony mise aussi sur la livraison jusqu’à 30 km. Pour les personnes plus éloignées, il organise les livraisons avec Chronofresh, une filiale de la Poste spécialisée dans le transport frigorifique express partout en France. Cette option de livraison, Anthony la propose depuis le confinement, et également le click and collect avec retrait sur place. « La vente en ligne et les services associés je les ai appréhendés comme n’importe quel projet de diversification. Pour la solution de paiement, il n’a pas fallu plus de quinze jours au Crédit Agricole pour activer la fonctionnalité. On doit tous s’y mettre, on n’a pas le choix ! », lance-t-il avec pugnacité. Son prochain grand rendez-vous est fixé à 2022 avec la reprise complète de l’activité de son père. Une nouvelle aventure où, seul à bord, le jeune matelot au pied marin défiera les prochaines marées.   

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.