Provence Côte d'Azur | Thème Relation client 
Le 31/03/20

Evoluflor aide les fleuristes à s'emparer du numérique 

Mobilisée face à l’épidémie de coronavirus, Béatrice Caula, ancienne fleuriste et fondatrice d’une start-up hébergée au Village by CA - Provence Côte d’Azur, veut aider les artisans fleuristes à rebondir après la crise grâce aux outils digitaux.

bcaula
Béatrice Caula, fondatrice d'Evoluflor. © DR

« Par solidarité, je me bats comme une folle ! » Béatrice Caula, ancienne fleuriste et fondatrice d’Evoluflor, à Cagnes-sur-Mer, pousse un cri d’alarme mais veut rester positive. Et pour cause, l’enjeu est grand. A la tête d’une boutique pendant dix-sept ans à Nice, Béatrice connaît le métier. Elle a décidé de ne pas compter ses heures pour aider la filière horticole, économiquement très touchée par la pandémie de Covid-19.

Depuis dix-huit mois, Evoluflor, sa start-up hébergée et accompagnée par le Village by CA - Provence Côte d’Azur, permet à 300 fleuristes francophones d’avoir accès à des tutos en ligne leur permettant d’améliorer leur rendement et d’optimiser certaines opérations. Disponible sur abonnement mensuel moyennant « le prix d’un bouquet rond », ce logiciel permet d’automatiser certaines opérations : générer une facture, un fichier client, un suivi de production… 

Un geste solidaire

Dans le contexte de crise où les fleuristes sont à l’arrêt, Béatrice a eu l’idée de proposer une aide en ligne plus large et gratuite. « Il ne s’agit pas seulement de mettre à disposition un logiciel métier mais d’aider les artisans fleuristes à utiliser les outils numériques », explique-t-elle. Et d’ajouter : « On a du temps devant nous ! C’est le moment de se former à tous ces outils. »  Car, passé la vague, il faudra répondre aux enjeux de la reprise. Comment utiliser Facebook ? Ou créer un compte sur Google my Business ou encore, acquérir des gestes de base comme envoyer un PDF par mail ? « Je mets ces tutos à disposition de tous les fleuristes francophones », affirme la start-uppeuse.

Elle décrit une situation dramatique. « Toute la filière s’écroule comme un château de cartes, en France, en Belgique, en Hollande… Les producteurs payent les salariés pour cueillir et jeter la marchandise, toutes les boutiques ont fermé leur porte. Pour tenir, ils ont un mois de trésorerie devant eux, c’est tout ! », s’inquiète celle qui a vendu son commerce en décembre 2019 pour se consacrer pleinement à Evoluflor.

Une fois la crise passée, il faudra être prêt à rebondir et à accélérer l’activité pour remonter la pente. Et, pour cela, Béatrice Caula a un message à faire passer au monde entier : « Quand la crise sera derrière nous, achetez de la couleur ! Achetez des fleurs ! » Promis, on le fera. 

Au travers de reportages vidéo, d'articles, de brèves, de dossiers, le site creditagricole.info valorise les actions et les initiatives des 39 Caisses régionales du Crédit Agricole partout en France.
Proximité et rapidité sont les maîtres-mots de cet espace, pour une information riche, concrète et mobile.